Après naissance

Naissance prématurée : cette association vient en aide aux parents

today27 mars 2023 48

Arrière-plan
share close
En France, ces dernières années, le taux de naissances prématurées est monté en flèches. La prématurité est passée de 5,9% des naissances en 1995, à 7,4% en 2010. Entre 50 000 et 60 000 enfants naissent ainsi prématurément chaque année. Parmi eux, 85% sont des prématurés moyens – nés entre la 32e et la 37e semaine d’aménorrhée (semaine sans avoir de règles pour une femme en âge de procréer et non ménopausée). 10% sont des grands prématurés – nés entre la 28e et la 32e semaine d’aménorrhée. Enfin, 5% des bébés sont des très grands prématurés, nés à moins de 28 semaines d’aménorrhée. Pour estimer la période de grossesse, deux méthodes de calcul cohabitent : les semaines de grossesse et les semaines d’aménorrhée. Pour le calcul de la semaine de grossesse on prend comme point de départ la fécondation et pour la semaine d’aménorrhée, le premier jour des dernières règles.

Enfant prématuré : soutenir les parents

Jessica et Wilfried Bertebaud ont connu une naissance prématurée. Leur bébé, Louni, est un grand prématuré, né à six mois et demi de grossesse. Si au niveau du service de santé, tout a été mis en œuvre pour sauver le bébé, en revanche, Jessica s’est sentie seule face à ses peurs et à ses ressentis. C’est pourquoi elle a décidé de créer son association : Prémaman et Prépapa. L’idée est ici de venir en aide aux parents qui font face à la même situation, d’ouvrir le dialogue et surtout de rassurer les futurs parents. « Une naissance prématurée, on ne s’y attend pas forcément, explique Jessica. On n’y est donc pas préparé. Ce qui est sûr c’est que, dans ces moments-là, sentir qu’on n’est pas seul est très important. Je veux juste pouvoir proposer une oreille attentive, comme une petite béquille pour ces mamans. » Pour contacter l’association de Jessica rendez-vous sur sa page Facebook ou par email à [email protected]

Rédigé par AirZen Parents

Rate it

à lire également

Après naissance

Étude : le congé paternité améliorerait la santé mentale des pères

8% à 10% des pères souffriraient d'une dépression suite à la naissance d’un enfant. Si on connaît la dépression post-partum chez les femmes, c'est beaucoup moins le cas chez les hommes. Pour les papas, elle se manifesterait par une certaine irritabilité et de la colère. D’après une récente étude de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), la prise du congé paternité permettrait de l’atténuer. Les […]

today27 mars 2023 31

Réactions (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%